Écrivez-nous
01 40 64 93 93
Lancer la visioconférence
 

Blog

Accueil > cloud computing  > Qu’est-ce que la virtualisation des serveurs ?
apog déménagement informatique

Les grandes entreprises ne sont plus les seules à avoir de l’intérêt pour les technologies de virtualisation. Depuis quelque temps déjà, l’intérêt pour la virtualisation des serveurs tend à se généraliser. Pour une meilleure rentabilité de votre parc informatique et une utilisation plus efficace des ressources des serveurs disponibles, il est bon de les virtualiser. Nous vous proposons ici de découvrir ce que c’est la virtualisation des serveurs.

Le principe de la virtualisation de serveurs

Une virtualisation des serveurs est l’ensemble d’outils et de techniques permettant à ce que plusieurs OS (systèmes d’exploitation) puissent fonctionner sur le même serveur physique. Le but visé est la mutualisation des capacités des serveurs, ce qui permet à votre entreprise non seulement de faire des économies, mais aussi de baisser les investissements d’infrastructures physiques. Ainsi, le principe de la virtualisation de serveurs est celui du partage : des systèmes d’exploitation différents peuvent se partager les ressources du serveur.

Virtualiser les serveurs, pourquoi ?

Selon une conception traditionnelle, tout système d’exploitation gère une machine physique. Il est donc normal de s’interroger sur l’importance de simuler de nombreuses machines virtuelles sur une seule machine physique. Ainsi, un processus de virtualisation de serveurs ne consomme-t-il pas les ressources ? Et pourquoi faire une juxtaposition de plusieurs systèmes d’exploitation qui ne sont pas à priori conçus pour pouvoir communiquer entre eux ?

Toutes ces interrogations trouvent des explications dans un fait constaté dans plusieurs entreprises. Ce fait montre que les serveurs utilisés dans ces entreprises sont à moins de 20 % de leur capacité. La puissance en réserve demeure toutefois essentielles afin d’absorber toutes les montées en charge qui ne sont pas régulières par définition. Le résultat est que l’investissement de l’entreprise est conséquent mais la performance des serveurs est insignifiante. En plus, la maintenance est lourde. Un serveur qui est utilisé à moins de 20 % de ses capacités ne permet pas de faire plus d’économies d’énergie qu’un serveur qui utilise la totalité de son potentiel. En restant dans une configuration pareille, vous vous retrouvez avec un problème d’énergie important.

Sous cet angle, le regroupement de plusieurs serveurs sur une seule machine est la meilleure stratégie si vous êtes sûr que chaque serveur a un pic de charge asynchrone, même si virtualiser les serveurs serait une partie de la charge. Ainsi, virtualiser les serveurs peut apporter une modularité importante ainsi qu’une flexibilité dans une répartition des charges.

Les avantages de la virtualisation

Pour la modernisation de votre infrastructure informatique et pour vous préparer au cloud computing, il vous faut considérer les avantages ci-dessous pendant votre réflexion sur la virtualisation des serveurs.

Une réduction des serveurs physiques

Le nombre de serveurs à entretenir et à acheter sera réduit puisque des VM (machines virtuelles) peuvent fonctionner sur un seul serveur physique. Avec l’infrastructure informatique traditionnelle, plusieurs serveurs sont surdimensionnés pour parer aux éventuels pics de charge. Le serveur mutualisé est exploité à plus de 20 % de ses capacités en regroupant des VM en un endroit unique. Ainsi, Le nombre de machines qu’il faut pour le bon fonctionnement du système informatique peut être revu à la baisse.

Plus de disponibilité

Aujourd’hui, chaque solution de virtualisation permet le déplacement d’une machine virtuelle d’un serveur physique vers un autre.

C’est une fonctionnalité qui est un élément clef pour l’amélioration du taux de disponibilité des services. L’utilisation de 2 serveurs physiques permet facilement de doubler l’infrastructure virtualisée. Les machines vont être déplacées automatiquement vers le second en cas de panne d’un des 2 serveurs.

Des performances meilleures

Faire migrer des VM entre serveurs physiques permet de répartir une charge de travail entre les serveurs. Quand un VM monte en charge d’une façon extrême, les autres VM vont pouvoir se replier sur le serveur physique qui est moins sollicité.

L’anti-obsolescence

Du fait d’une configuration particulière, la partie d’un système informatique peut tourner sur un serveur dédié. Il est parfois peu rentable d’assurer le renouvellement du serveur dédié utilisé uniquement par une seule application.

Il existe de nombreux outils du physique vers le virtuel (P2V) qui rendent possible la transformation de la majorité de vos serveurs physiques en VM. Votre serveur (ERP) virtualisé va pouvoir basculer par simple migration d’une machine qui est en fin de vie vers un nouveau serveur.

La virtualisation des serveurs a ainsi de nombreux avantages à considérer en cette période où il faut faire des économies d’énergie afin de protéger la planète. Il est aussi important de savoir qu’elle est intimement liée au cloud computing et que les infrastructures virtualisées sont moins gourmandes en climatisation et en électricité que plusieurs serveurs physiques.

Pas de questions

Poser votre question